Vendredi, 28 avril 2017 : Un peu plus vers le Sud, Chincoteague !





Joyeux anniversaires, 38 ans pour nous et 59 pour mon ami Bob !


Probablement comme cadeau, nous avons reçue, juste avant notre départ, la carte du Canada que j’avais commandé en janvier dernier. Il a fallu s’y reprendre à trois fois pour qu’elle nous parvienne. La première fois, je crois qu’ils ont tout simplement oublié la commande, la deuxième fois, ils ont utilisé les Postes USA et le paquet s’est rendu jusqu’à Montréal avant de disparaitre entre la Grande Ville et Cowansville ! Ce n’est qu’en utilisant le service Express de UPS livraison deux jours que nous avons enfin reçu le paquet….une semaine plus tard !


On peut maintenant fièrement afficher nos escapades canadiennes. Le plus beau est que, comme c’est la même compagnie qui imprime les deux cartes, elles s’emboitent parfaitement.




Nous avons eu droit à un bel orage aux petites heures du matin avec tonnerre et éclairs. Bonne raison pour refermer les yeux et grignoter encore un peu de sommeil jusqu’à ce que le soleil daigne se montrer le bout des rayons.

Soudain, deux poneys traversent le terrain au petit trot en direction de la plage. Il n’en fallait pas plus pour que Sylvie attrape la caméra et se lance en chasse. 


Ils sont 7 sur la plage dont l’un(e) qui est couché(e) sur le sable avec les autres qui l’entourent dans une quelconque forme de protection. Sylvie pense à un cérémonial pour un membre qui va mourir et je ne peux lui donner tort car, de mon côté, je pense à une patte cassée.



Mais non, le petit cheval se relève, fait quelques pas et se recouche. Se pourrait-il que ce soit une jument sur le point d’accoucher ? Pourtant, je ne la trouve pas très grosse ni très ronde ! En vérité, c’est Sylvie qui avait raison mais sans aucun côté funeste.

Tandis que je termine de préparer Forest pour la route, Sylvie repart observer les membres de la secte et aura l’occasion d’apercevoir un membre très particulier ! En effet le cheval couché est une jument en chaleur et elle attendait juste que l’étalon du troupeau se mette dans l’état d’esprit nécessaire d’où l’apparition du membre en question !!! Selon Sylvie, beaucoup de préliminaires mais très peu d’action, bing bang, c’est terminé, on passe à la suivante.


Nous quittons Assateaugue la tête remplie de beaux souvenirs et nous remontons un petit peu au Nord pour aller visiter la ville d’Ocean City, terrain de jeu de notre lectrice Marie-Claude Hébert. On peut vous dire en entrée que Old Orchard fait bien pitié lorsque l’on compare les deux endroits.


Un très grand boardwalk où les vélos sont tolérés jusqu’à midi. Très belle façon de visiter l’endroit pour ceux qui manquent de temps. Ce matin, c’est un magnifique spectacle aérien qui nous accueille sous la forme de dizaines de cerfs-volants géants de toutes formes et de toutes couleurs.


Mister Beach Nette !


Ha ! Westfalia, quand tu nous tiens !!!


On pédale ainsi le boardwalk pendant près d’une heure avant de reprendre la route vers notre destination du jour : Chincoteague National Wildife Refuge soit la partie Sud d’Assateague Island, cette dernière se trouvant dans l’état de Virginie.


Si la partie Nord se déroule sur 4,5 miles, celle du Sud est encore plus restreinte avec ses 1,5 miles. Toutefois, il y a de beaux sentiers, deux visitor’s center, une belle plage, un phare et une grande mare pour accueillir les oiseaux de passage dans leur migration. De plus, le tout se visite aisément en vélo, y compris tous les sentiers. Vous pouvez facilement faire le tour complet en 3-4 heures.

Très facile pour les cyclistes.

Serpent brun avec serpent jaune à la bouche. Pour le sauver ? Pour le manger ? Excusez le focus mais c'est vite un serpent pour quelqu'un à vélo !


Sylvie et moi adorons ramasser des coquillages mais là, il y a exagération !




La question est maintenant de savoir si l’on campe ici ou si l’on descend un peu plus au Sud. Nous avons une réservation au First Landing de Virginia Beach pour la fin de semaine ! Il y a donc 4 terrains de camping autour d’ici ou un State Park juste avant l’entrée du Pont-Tunnel, ce sera ce dernier que nous choisissons pour une raison bien spéciale.

Aujourd’hui, c’est notre anniversaire de mariage et, habituellement, on achète ce qu’il faut pour se préparer un succulent surf&turf sur le BBQ mais là, on a eu beau chercher à Ocean City, pas moyen de mettre la main sur un beau morceau de (désolé les végés) bœuf et il semble que la période de pêche à la crevette soit terminée ou non débutée.

Dans les magasins, on ne trouve que de la crevette Indonésienne d’élevage engraissées à on ne sait pas trop quoi alors, non merci. Faut se rabattre sur une autre option.

C’est notre ami Pat Marcoux qui nous a offert la solution en nous mentionnant la présence d’un restaurant assez spécial dans la ville de Nassawadox. Établi dans un ancien restaurant McDonald, vous serez agréablement surpris de la qualité des mets.

The Great Machipongo Clam Shack, 6468 Lankford Hy, Nassawadox VA 23413.


Bon, Pat nous a trouvé l’endroit mais ne nous a pas dit quoi commander, on s’est donc fié  à la serveuse; deux bols de soupe, crabes-tomates et crème de crabe puis, la grande assiette du pêcheur mais séparée en deux. Le tout arrosé de Michelob Ultra car ils n’ont pas de vin sur la carte et ce n’est pas parce qu’ils l’ont essuyé! En fait ils en ont dans la boutique d’à côté et vous le serviront moyennant un léger frais pour un vin qui ne l’est pas. I.E : le vin blanc n’est pas réfrigéré !


Ce fut délicieux, tout parfaitement cuit, pas de panure pour nous sauf pour les huitres frites qui se doivent d’être ….frites ! Rien de caoutchouteux, tout est parfait quoique certains plats puissent être plus relevés côté saveur. (oui, c’est un pléonasme, c’est voulu).


Une belle surprise est que, dans la boutique attenante, ils vendent des crevettes ! Des belles, des grosses, déveinées et écaillées, directement du Golfe du Mexique. N’en dites pas plus et emportez, c’est pesé !

Il nous reste encore 15 miles pour arriver au Kiptopeke State Park. Le soleil se prépare à aller faire dodo, nous aussi ! Personne à l’entrée. Il y a des enveloppes mais le Camping Host qui passait par hasard nous dit de nous installer et de venir régler le tout avant notre départ, Good, Thank You.

2 commentaires:

  1. Joyeux anniversaire les amoureux! Nous prendrons un p'tit verre de blanc à votre santé ce soir.

    RépondreEffacer

Si vous nous laissez un commentaire, revenez voir dans 1 ou 2 jours, on vous aura probablement répondu. Mieux encore, cochez la case en bas à droite pour être avisé d'une réponse.