Vendredi, 19 mai 2017 : Début d’une remontée qui se veut lente !








Il n’a pas venté, même pas une brise timide, Sylvie a eu chaud, très chaud, au point où je lui ai permis de brancher son ventilo sur les batteries. Je crois que l’air climatisé de Forest va être apprécié plus que de coutume aujourd’hui.

Quand il fait chaud, on cuisine dehors. Au menu Rôties à la GIGI !

Heureux qui, comme ces tasses, a beaucoup voyagé !




Nous enfilons la I-77 vers le Nord, en direction de la maison mais en prenant tout notre temps. Nous avons encore au moins 3 ou 4 visites de planifiées lors de cette lente remontée vers la pluie et le frette annoncés par Miss Météo.

Fleurs sauvages de terre-plein en Caroline du Nord.

La longue montée vers le Blue Ridge Parkway.

Jamais nous n'avons pu photographier cette vallée par temps clair, JAMAIS !



Pour être encore plus certain de ne pas remonter trop vite et éviter les accidents de décompression nerveuse, le Pierrôt a puisé dans sa mémoire en apercevant le panneau routier annonçant Fancy Gap. Qui dit Fancy Gap dit Blue Ridge Parkway dit rhododendrons !!!

Haies de rhododendrons.



C’est donc au son de la pièce Country Road de John Denver que nous retrouvons avec joie cette belle route mais, encore une fois, nous sommes trop tôt dans la saison pour visionner ces grands massifs de rhododendrons qui bordent la route sur cette section du Parkway. Par contre, nous sommes en plein dedans en ce qui concerne les Flammen Azaleas.





Si les azalées, chez nous, se présentent habituellement sous l’aspect d’arbustes et de buissons, ceux de la Virginie reprennent les dimensions de nos plus grands arbres à lilas du Québec.


Côté météo, la radio ne cesse de se brancher sur les alertes en vigueur. Du haut de notre crête, nous pouvons voir le ciel bleu du côté est et le ciel gris du côté de la Vallée. Très devin celui qui pourra prédire quel sens tout cela va prendre.





Finalement, c’est au moment de notre arrêt au Moulin Mabry (milepost 176) , un icône du Blue Ridge, que la pluie se met à tomber doucement mais assez pour que les motocyclistes se mettent à enfiler leurs habits d’astronautes impermettables ! Ho que j’aime ça me promener en Forest !

D’où l'expression; amener de l'eau au moulin !



Évaporateur à canne à sucre mais efficace aussi pour l'eau d'érable !




Bien que des panneaux découragent les VR et les roulottes de venir s’y promener, nous en avons aperçus sur cette route. Personnellement, aucun problème avec notre petit Class C de 24 pieds mais jamais je ne m’y aventurerais avec une Fifth-Wheel.



Sylvie nous a déniché un Passport America à Buena Vista, juste un peu au Nord de Roanoke. Toutefois, pour s’y rendre, il faudra bien dégringoler de nos montagnes. J’ignore quelle route exactement nous y a conduit mais nous nous retrouvons au final sur la route 501 dans une descente de plus de 3 miles à une pente de 8,1% ! Yahoo, les tournants et les épingles à cheveux, complètement ahurissant !



Mais c’est également sur cette route que nous avons enfin découvert le Jardin des Merveilles. Il faut ici spécifier que nous sommes passés rapidement d’une altitude de 2600 pieds à une autre de 1100 pieds. Je le dis assez souvent pour que ça devienne une vérité, la température n’est pas seulement une question de latitude mais également d’altitude CQFD !

C'est ça un rhododendron en pleine floraison !



Des rhododendrons en fleurs, partout, d’une grosseur et d’une beauté indéfinissable devant presque chaque maison. C’est vraiment présent comme les lilas chez nous mais avec une couleur autrement plus frappante. Quoi ? L’odeur ? Comparativement aux lilas ? Euh, je ne sais pas !

Tout cet étalage de fleurs pourpres nous renforcit dans notre idée de revenir un jour faire cette section du Blue Ridge en pleine floraison. Il paraît que les voitures s’y suivent à la queue leu leu et à une vitesse d’escargot univentriste mais, ça donnera juste encore plus de temps pour prendre des photos.

Imaginez maintenant avec les fleurs, sur près de 50 miles !




Le Glen Maury Park se situe au cœur de la ville de Buena Vista. Vous pouvez sortir à la sortie 188 de la I-81 pour vous y rendre, ce n’est vraiment pas loin pour avoir la paix.



Assez basique comme terrain, en fait une grande aire gazonnée avec des bornes électriques et d’eau. C’est vaste mais, nous avons vu des photos sur lesquels le Park est à pleine capacité. Aucun risque en mai ! Coût ? Avec PA, $19,48 !





Bien qu’il  ait à peine une vingtaine de VR sur un terrain conçu pour en accueillir 300, le syndrome du Chariot de l’Ouest semble encore bien présent chez certains campeurs. Sur le coup de 22h30, deux voitures se garent sur le gazon en face de Forest et d’étranges créatures nocturnes se mettent en frais d’établir leur campement…une trentaine de pieds devant nous ! Tout simplement incompréhensible alors que toute cette vaste pelouse s’offre à eux. 

Nous pensons que c’est notre drapeau du Canada sur le tableau de bord de Forest qui les fait rechercher la sécurité.




4 commentaires:

  1. Tu nous as laissé sur notre faim. C'est au cours de quel mois on peut voir cette section de la Blue Ridges en pleine floraison?

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. Ce n'est jamais pareil dépendant de la chaleur et du soleil mais je dirais que nous étions une bonne semaine trop tôt. Malheureusement, ça tombe aussi dans leur fin de semaine du Memorial Day et il y a un monde fou-fou-fou. T'as retrouvé le t-shirt ?

      Effacer
  2. Oui, oui je l'ai trouvé. Il est magnifique, prends-en bien soin car il se peut qu'il disparaisse de ta collection quand on vous visitera.

    RépondreEffacer
    Réponses
    1. J’appellerai la Police, je la connais bien !

      Effacer

Si vous nous laissez un commentaire, revenez voir dans 1 ou 2 jours, on vous aura probablement répondu. Mieux encore, cochez la case en bas à droite pour être avisé d'une réponse.