Samedi, 24 novembre 2012 : De retour à Brigham !



Tel que promis, voici la dernière journée de notre sortie d'automne.

Samedi, 24 novembre 2012 :



Dernière journée de route, ce soir, on dort dans nos couvertes ! Drôle de température qui nous accompagne toute la journée, on dirait que Miss Météo veut nous donner de doux souvenirs avec des percées de soleil tellement fortes qu’il faut presque mettre l’air climatisé puis, à peine dix minutes plus tard, l’on se retrouve en pleine poudrerie avec la neige qui recouvre entièrement les accotements. Certains conducteurs ont vite actionné leurs feux d’urgences et circulent à basse vitesse.



Le seul arrêt de la journée se déroulera à Albany NY car il faut acheter le papier nécessaire à l’emballage du cadeau de notre petit-fils. Voulant être expéditif, nous demandons à Germaine de nous mener au WalMart le plus près mais, une fois rendus, elle ne nous fut d’aucune utilité pour retrouver le matériel souhaité. Peine perdue, nous avons fait deux fois le tour du magasin sans trouver de rayon de cartes et d’accessoires cadeaux et il n’y a rien de disposé comme nous avons l’habitude.  Heureusement, juste à côté, se trouve la maison du party avec tout ce qu’il nous faut. Ce n’est qu’en quittant le stationnement que nous nous rendons compte que le WalMart en question compte….2 étages ! Jamais vu ça ailleurs !

Sur la route I-87, les plaques du Québec sont quasiment plus nombreuses que celles de New York, c’est à croire que tout le Québec est descendu dans la Grosse Pomme pour profiter du Black Friday. Devant ce flot de véhicules qui doit inévitablement se diriger vers le poste de frontière de Lacolle, nous décidons de bifurquer vers celui de Rouse’s Point.

Méchant mélange !


Tout petit poste de douanes, du moins du côté canadien, aucune attente, la douanière semble même bien heureuse de notre retour et de nos achats déclarés et elle nous souhaite la bienvenue chez nous.

Petit retour prudent par la route 202 qui est maintenant toute couverte de neige et de glace noire. Le Pierrôt doit être poli avec ses pneus d’été qui, en prime, ne sont plus de leur première jeunesse ! Cela n’empêche pas un énorme poids lourd de venir nous démontrer clairement que, lui, n’a pas peur de cela l’hiver et qui nous double à pleine vitesse sur la glace. Grand bien lui en fasse !

Nous arriverons finalement sains et saufs à la maison vers 18h00 mais repartons quelques minutes plus tard pour bien respecter la tradition soit le souper du retour au St-Hubert BBQ. La seule différence est que cette année, au lieu de marcher sur un pâté de maison, nous avons dû reprendre le chemin glacé jusqu’à Bromont.

Mot de la fin:

Pendant l'année 2012 nous sommes passé de 42 à 58 membres inscrits. Chaque nouvelle inscription nous amenant un moment de joie. Juste cet automne, ce furent 8 nouveaux lecteurs et lectrices qui se sont inscrits.

Pour le compteur, nous ne comptons plus vraiment les clics mais avons heureusement résolu un problème d'antivirus avec le premier puis un problème de publicité indésirable avec le deuxième. Celui que nous utilisons maintenant semble parfait. Nous pouvons toutefois vous affirmer qu'il y a eu au moins 8000 clics cet automne seulement.

L'année 2012 se termine avec 102 nuitées avec Forest comparativement à 162 pour 2011. On tachera de faire mieux en 2013 :o)

Nous devrions repartir au printemps pour aller chercher Forest mais ne mettrons pas encore les pieds au Texas car nous venons d'ajouter une escale Parisienne à notre printemps. Assez difficile d'essayer d'embarquer Forest en douce dans les valises. On vous promet toutefois de revenir de la Floride par un nouvel itinéraire un peu plus à l'ouest qu'à l'accoutumé.

Nous avons aussi la Pennsylvanie en ligne de mire pour cet été, enfin, tout cela si la santé continue de nous être favorable. Chaque jour, nous voyons des parents, des amis proches ou des amis de forums devoir changer complètement leurs projets de retraite pour cause de maladie. SVP prenez soin de vous pour pouvoir en profiter le plus longtemps possible.

Sylvie et le Pierrôt vous souhaite de très Belles Fêtes quelques soient votre religion, vos croyances ou vos espérances et espérons vous compter parmi nos lecteurs tout au long de l'année 2013.

Prenez note que le vérificateur de robot sur les commentaires est désactivé pour un certain temps. Vous n'avez donc plus à déchiffrer un texte tout croche pour nous laisser un mot, profitez-en.

 

Vendredi, 23 novembre 2012 : Anderson SC à Harrisburg PA



Vendredi, 23 novembre 2012 :

Nous poursuivons notre remontée, toujours sur la I-85. Ce qui est plaisant est qu’il y a beaucoup moins de camion-remorques sur cette route. Par contre, il semble que la voie de gauche de cette autoroute soit la propriété de quelques personnes !



En fait, c’est une réalité à laquelle on n’est pas confronté lorsqu’on roule en Forest car notre vitesse fait en sorte que l’on est dépassé beaucoup plus souvent que l’on dépasse nous-mêmes. En TG-2, c’est plutôt le contraire. Alors que le Pierrôt a pour mauvaise habitude de rouler une dizaine de miles à l’heure au-dessus de la limite de vitesse, il se retrouve souvent derrière The King of the Cruise Control qui circule dans la voie de gauche et dont la vitesse est supérieure d’un gros mile à l’heure à celle de la voiture dépassée. Si, par malheur, une autre voiture se trouve un peu plus loin dans la voie de droite, vous pouvez être assuré que The King ne se rangera pas, de peur d’avoir à désactiver son Précieux Auxiliaire.



Avis aux amateurs inconditionnels du régulateur : Si vous pesez sur l’accélérateur pour dépasser plus rapidement une voiture, le régulateur demeurera en fonction et vous retrouverez votre vitesse de croisière aussitôt que votre pied quittera la pédale de droite.

A l’opposé, on retrouve aussi ceux qui n’ont pas compris l’utilité du cruise control et dont la vitesse va en montagnes russes. Il semble que leur taux de frustration augmente à chaque fois que vous les dépassez lorsqu’ils atteignent le creux de la vague et ils reviennent vous dépasser à toute épouvante. Une conductrice de Maxima a même crû bon de nous montrer son exaspération en nous freinant carrément dans le visage, nous qui roulions pourtant à une vitesse constante depuis notre première rencontre ! Elle ferait mieux de surveiller son speedomètre au lieu de son miroir !

Coté technique : Comment s’appelle l’instrument indiquant votre vitesse dans l’auto?

La majorité répondra l’odomètre.  Ce qui s’explique par le fait que cet instrument, conçu pour mesurer les distances, est souvent dans le même cadran que l’instrument dont nous cherchons le nom : le vélocimètre !

Incroyable mais vrai, un pick-up Cadillac !

Revenons à notre route I-85 qui nous mène jusqu’à Spartanburg SC pour nous permettre de prendre la I-26. Nous sommes maintenant dans ce qui est le début du Blue Ridge Parkway que nous avons déjà parcouru en mai 2006.  Nous vous invitons à l’emprunter lors de l’un de vos retours vers le Nord. Un peu beaucoup plus long que la traditionnel (et platte) I-95 mais tellement plus agréable du point de vue des points de vues (redondance volontaire).



Pour ceux qui nous prendraient au mot, c’est une obligation de débuter la première journée du Parkway par une visite du Biltmore Estate situé à Asheville en Caroline du nord. Vraiment, la vie d’une personne riche et célèbre au paroxisme ! www.biltmore.com  . Dispendieux comme visite, surveillez les coupons rabais  ou achetez vos billets au bureau AAA,  ça vaut le coût !

Ça, c'est juste la maison !

L’essence aussi est assez dispendieuse cette année mais on a quand même droit à une surprise de temps à autre. Vous croyez que le prix de l’essence change souvent à Montréal ! L’annonce sur le bord de la route disait $3,29 mais, une fois rendu à la pompe, le prix était descendu à $3,19. Il faut savoir qu’aux States, il y a souvent un prix différent selon votre mode de paiement (cash or credit).

Couleurs d'automne !
 
Je ne recommanderais pas la I-26 aux gros motorisés ou Fifth-Wheel à cause des très longues montées mais surtout à cause des gigantesques descentes qui doivent être assez demandantes du côté des freins ! Cette route nous conduit finalement vers la I-81 qui nous mènera jusqu’aux Milles-Isles, mais ça, ce sera demain !

Môman, le Win a Bungalow a pu d'brakes !!!

Pour mon ami Bruce, ils ont oublié un "L" !

À 13h34, la grande boucle est bouclée sur la I-81 à l’intersection de la I-77. Nous roulons maintenant en terrain connu. La vision des chaînes de montagnes est plus belle en remontant car le soleil se trouve dans notre dos. Nous roulerons ainsi jusqu’à la nuit tombée et arrêterons enfin à Harrisburg PA. Suite aux conseils d’Andrée et Laurent, nous avons choisi le Holiday Inn Express, quel bon choix, merci. Près de $40 de rabais en utilisant Hotwire !

 

Sur recommandation de la préposée à l’accueil, nous allons pêcher une stromboli chez Naples Pizzeria dans le centre d’achat juste à côté de l’hôtel mais avons oublié de rapporter des assiettes. Pas évident à déguster dans la chambre avec des ustensiles de plastiques et une boîte de pizza découpée mais  c’est la bedaine bien pleine que l’on s’est mis au dodo pour la dernière fois du voyage. Ce fut une grosse journée de 966 km qui s’est terminée sous une fine pluie.

La "crampe" du steering !

Jeudi, 22 novembre 2012: De Palm Harbor FL à Anderson SC



Jeudi, 22 novembre 2012:

Et nous y voici : Le moment de stationner Forest dans son quartier d’hiver et de le recouvrir de sa gaine protectrice contre les méchants rayons Ultra-Violents qui peuvent saccager la peinture, les pneus et tout ce qui est en plastique.

Nous ne sommes toutefois pas assez pressés pour ne pas faire la jasette avec un couple de Lac Mégantic qui campe également ici. Nous nous découvrons même des amis communs !



C’est finalement sur le coup de 10h00 que nous quitterons le Sherwood Forest pour retourner vers le froid et la neige. C’est assez spécial de voir tous les stationnements de centre d’achat complètement vides. Thanksgiving, aux États-Unis, est une fête familiale qui n’a aucun équivalent même pas avec Noël. C’est une fête qu’il faut OBLIGATOIREMENT passer en famille. Je vous suggère de louer le film Planes, trains and automobiles avec Steve Martin et John Candy, vous allez mieux comprendre ce que j’écris !



C’est par un nouvel itinéraire que nous quitterons la Floride : I-275 Nord puis la I-75 Nord jusqu'à Atlanta, on tourne à droite et c'est la I-85 nord qui nous amène jusqu'à Anderson en Caroline du Sud, c'est là qu'on arrêtera pour le fa-dodo.

Nous n’avons pas encore quitté la Floride que nous voici pris dans un bouchon. Ce n’est que quelques kilomètres plus loin que l’on commencera à apercevoir les gyrophares sur l’accotement. L’accident n’est même pas de notre côté mais c’est le nôtre qui sert de stationnement aux véhicules d’urgence.  

Derrière la remorqueuse, une JP !


En passant, nous comprenons enfin pourquoi le mot Jeep provient de l’abréviation GP (General Purpose, usage général), le véhicule dans le fossé n’a simplement plus assez de carrosserie pour afficher les lettres EE du milieu ! Heureusement, aucune ambulance mais 8 km de bouchon de l'autre côté !

L’on se console en se disant que : Quand t’es pris dans le trafic, c’est parce que t’es pas dans l’accident!

Nous arrivons au Country Inn and Suites d’Anderson, Caroline du Sud vers 20h00, 939 kilomètres dans les pneus. Il faut maintenant trouver où aller souper. Ce n’est pas évident car tous les restos sont fermés en raison de Thanksgiving. Ce n’est qu’à quelques kilomètres de l’hôtel que nous trouverons le restaurant Dennys qui est ouvert. Ouvert et, bondé de monde malgré qu’il soit maintenant près de 21h30. Tout ce beau monde est en attente du deuxième évènement le plus important de la saison : le BLACK FRIDAY !!!!

Pendant que nous soupons, des milliers de personnes font le pied de grue aux portes des grands magasins : Best Buy, Toys R Us, etc. Les portes vont s’ouvrir à minuit pile avec des rabais à vous jeter par terre. Ce qui est fort dangereux car vous allez alors vous faire piétiner sans remord !

Mais, pour nous, le plus important aujourd’hui est que le Pierrôt a pu bénéficier de son premier repas +55 senior de chez Dennys !

Visually impaired pour un guichet à l'auto !!! HIiiiiiii !!!!

Mercredi, 21 novembre 2012 : Jour D moins un !


Mercredi, 21 novembre 2012 :

C’est la dernière chance d’effectuer les achats avant le départ car demain, c’est la Thanksgiving et tout, absolument tout, sera fermé pour rouvrir vendredi lors du Black Friday !

On cache les aubaines du Black Friday !!!


Jingle Bells, Jingle Bells...
C’est toujours un peu irréaliste de voir les sapins de Noël en vente alors que l’on se promène en sandales par un beau 80 degrés ! Nous remarquons aussi que la Thanksgiving sonne le coup d’envoi pour les chants de Noël à la radio.


Malheureusement, toutes nos recherches nous confirment que les tasses Starbuck de Tampa sont maintenant devenues des pièces de collection; désolé Pascal !

Un autre bon truc pour le remisage est l’achat des sacs étanches dans lesquels on empile tous les vêtements qui resteront dans le Sud, les couvertes et oreillers puis on utilise l’aspirateur pour en extraire l’air. Un vrai charme !

L’un des avantages d’un bon lavage extérieur est que le Pierrôt peut maintenant renouer avec une vieille tradition soit l’apposition des autocollants des endroits visités. Il aura fallu près d’un an avant que Sylvie cède et encore, seulement sur les murs du slide-out !

Sylvie ayant travaillé très fort toute la journée, le Pierrôt s’est offert pour cuisiner le souper. Nous vous donnons trois chances pour deviner ce que c’est. Normalement, ce ne devrait pas être trop difficile car je ne connais que 3 recettes !!!

 Nous terminons la soirée avec notre dernier film, Stump Yard, sujet connu, ne courrez pas au magasin pour acheter le livre !

22-23 novembre 2012: Destination Nord-Est

Bon, ce ne sera pas un billet comme les autres parce que:

Primo: Blogger vient de nous aviser qu'on a atteint notre maximum de photos en banque sur Picasa, donc, va falloir déménager une partie du blog sous un autre nom.

Deuxio: Après le frottage du 21 et la route des 22 et 23, on n'a pas vraiment le temps de se lancer dans de longs écrits.

Tertio: Ben, c'est ça ! Mais on vous promet les versions longues avant le 25 décembre, ce sera votre cadeau de Noël fidèles lecteurs.

Donc, en bref: Départ de Palm Harbor à 11h00 jeudi matin, assez bizarre de voir tous les stationnements des grands magasins complètement vides (bon, là, imaginez vous un grand stationnement vide de Cotsco en attendant la vraie photo).

Nous avons décédé, euh, décidé d'essayer une nouvelle partie de route pour remonter. Voici donc le trajet:
I-275 Nord puis la I-75 Nord jusqu'à Atlanta, on tourne à droite et c'est la I-85 nord qui nous amène jusqu'à Anderson en Caroline du Sud, c'est là qu'on fait dodo. 939 kilomètres dans les pneus. On vous parlera du souper et du Black Friday dans la version longue.

Le lendemain: J'adore les déjeuners inclus avec des gaufres que l'on cuit soi-même! Toujours sur la I-85 jusqu'à la I-26 et là, ce n'est pas une route que je recommande au Class A ou Fifth Wheel, si vous n'avez jamais compris l'expression descendre au Tennessee, venez vous payer les descentes de cette route pour comprendre. Paysages magnifiques ! On a ensuite retrouvé la I-81 et la vraie remontée a commencé.

Dodo à Harrisburg Pennsylvanie, merci Andrée et Laurent, on a finalement choisi le Holiday Inn Express, Wow (imaginez ici la photo de l'intérieur de la chambre). Journée de 966 km qui s'est terminée à la noirceur sous une petite pluie. Souper chez Naples Pizza juste à côté.


Bon, comme je ne pense pas publier demain, imaginez-vous un trajet de 848 autres kilomètres jusqu'à la maison où nous devrions être pour le souper au St-Hubert (c'est une tradition).

Mercredi, le 21 novembre 2012

Aujourd'hui, notre ti-fils d'amour a 3 ans!

Notre filleule adorée a 13 ans!

Et notre petite belle-soeur chérie a ? ans!

Bonne  fête à tous et on se voit très très bientôt!


Mardi, 20 novembre 2012 : On frotte !



Mardi, 20 novembre 2012 : On frotte !

Juste un petit mot aujourd’hui car c’est l’heure de débuter le GRAND MÉNAGE. Il est maintenant temps de nous rendre chez Home Depôt pour effectuer les achats de notre recette magique. Il s’agit en fait d’un culte auxquels adhèrent les fanatiques du remisage. Les rites de ce culte se transmettaient de bouche à oreille entre remiseux depuis des générations mais, grâce à internet, ces trucs magiques deviennent de plus en plus connus.

Damp-Rid : Produit aspirant l’humidité excessive et l’enfermant dans un contenant de plastique. L’humidité n’apprécie pas du tout et se choque noir noir noir !

Clous de giroufle : Au cas où un cochon entrerait dans le VR pendant le remisage. Les clous de girofle vont l’épouvanter un peu comme l’ail avec les vampires.

Bounce : Rend le départ un peu plus doux à supporter.

Trappes à fourmis : Pour attraper les fourmis ! Non mais, vous imaginiez quoi ?

Raid : Pour plonger toute bestiole cachée dans Forest dans un long coma en attendant notre retour.


C'est voulu que le boyau ne soit pas branché à la brosse !

Pour l’extérieur, Pierrôt a découvert un produit fantastik, le CRUD Remover de PPC. Disponible dans les gros Truck Stop le long des autoroutes. Les propriétaires de Class C vous diront tous que le plus difficile à enlever lors du nettoyage c’est les bibittes écrasés sur le devant de la capucine. L’un des trucs est d’envelopper une brosse avec un vieux bas de nylon (j’imagine qu’un neuf fait également) et d’effectuer le nettoyage tôt le matin avant que la rosée ne s’évapore. Avec ce produit, pouch-pouch, 30 secondes, brosse à l’eau et…VOILÀ, tout propre, un vrai miracle.

Ah ! Si Tommy pouvait comprendre cela !


C’est tout pour aujourd’hui, on a du travail !