26 août 2017 : SURPRISE ! Pierrôt a 60 ans !!!!







Dire que je me suis fait prendre les culottes à terre serait bien faible pour décrire les moments vécus en cette journée. Normalement, ce billet de blog devait paraître le 17 septembre dernier, jour véritable de mon anniversaire de naissance mais, bon, y’a des imprévus dans la vie qui font que….. mais, voulant remercier un gros paquet de monde, je ne pouvais passer à côté.



Quelques jours auparavant, mon ami Jonathan, ou devrais-je dire celui que je considérais auparavant comme mon ami, communique avec moi pour connaître mes disponibilités en fin de semaine prochaine car, il a enfin trouvé un tracteur à gazon John Deere qui correspond à ses rêves et il désire savoir si ça me tenterais-tu de l’accompagner pour aller le chercher !?!?!?



Comme c’est lui qui a fourni le transport pour aller quérir le mien sur l’Île d’Orléans, je ne pouvais décemment refuser cette petite ballade. Entente fut donc prise de réserver mon samedi 26 août 2017 à cette fin !



Toutefois, quelques jours plus tard, nouvel appel du traître qui m’informe que, finalement, il a quelque chose de prévu avec sa blonde pour ce samedi et, qu’à moins de partir vraiment de bonne heure, il ne pourra pas être de retour à temps, ledit tracteur se trouvant à rien de moins qu’à Gatineau.



-          De bonne heure comment ?

-          Ben, faudrait partir vers 06h00 du matin.

-          C’est correct avec moi, je vais me lever à 05h00 pis je serais prêt à 06h00 !



Un chum, c’t’un chum. Tu ne laisses pas tomber ça ! Je ferais une petite sieste d’après-midi en revenant c’est tout.



Le samedi matin, 06h00 tapant, Le gros pick-up et sa remorque recule dans l’entrée et, c’est un départ.  Je vous passe les détails mais rien, vraiment rien dans l’attitude de Jos ne me permet de soupçonner quoi que ce soit. Ce que j’ignore, c’est que le vendeur, lui aussi, est dans le coup. Rien, aucun regard en coin, aucune allusion; Sequitur omnia suaviter ! Même chose pour le retour sauf qu’au lieu de venir me mener à la maison, Jos demande que l’on passe d’abord chez lui des fois qu’il aurait de la misère à débarquer l’engin ! Ouin, me semble !



En prime, il m’explique que Danielle et Juju vont pouvoir embarquer vu que la fête à laquelle ils sont conviés se déroule dans la région de Cowansville. Bon, si au moins, on avait été le 16 septembre, j’aurais peut-être allumé. Et peut-être que non car moi, ma fête d’anniversaire, c’est une journée comme une autre… sauf cette fois-ci.





On approche donc de la maison et, en tournant la première courbe de la rue, j’aperçois des ballons accrochés à la boîte aux lettres. Ce que je n’aperçois pas, c’est Danielle qui, assise à l’arrière, filme mon arrivée. Avoir su, j’aurais pris la peine de soigner mon langage ! 


video




Et que la Fête commence !



J’ignore exactement combien de personnes se sont déplacés pour venir fêter avec moi mon entrée dans le Sexe à Génerre (mais c’est qui Génerre?, Ça génère bien des questions !) mais j’oserais avancer le chiffre de….60, chiffre magique de la journée.


Non mais, y'as-tu l'air de pas en revenir ???



Mais ! Qua-qua-fa-là toé ???





C’est ma vie au grand complet qui s’étale devant moi sous forme d’amitié de toutes sortes. Il y a d’abord ma famille au grand complet, de ma Maman au petit-dernier espéré bien au chaud dans une bedaine en passant par tous les neveux et nièces autant de mon côté que de celui de Sylvie, en tout 41 membres de la Famille D’Astous-Lemay Ma période à l’Institut de Police avec des compagnons de la 96ième Promotion qui sont devenus plus que des compagnons, Château & Francine, Jean-Guy et Denise et spécialement Pascal, mon frère hors-utérin, qui a généreusement prêté main forte aux organisatrices. Ma période Abitibienne avec Lise et Chantal qui ont expressément fait le voyage, j’en pleure encore ! Mes nombreuses années au Service de l’Identité Judiciaire avec René, Louise et mon patron Yves, le meilleur patron que j’ai eu dans toute ma carrière. Ma longue période Westfalienne avec Mononc Bruno et Matant’ Marcelle. Les rencontres et les amitiés nouées lors de nos voyages et de la rédaction de notre blog avec Monique & Yvan, Marie-Andrée et André. Il y a aussi des amitiés qui se sont créées et enrichies au cours d’épreuves de vie avec Joanne et Alain et, pour terminer, un coup de chapeau à Jonathan, Danielle et Juju pour cette fantastique mise en scène impliquant même de devoir s’endetter pour parvenir à leurs fins.

Une partie de la Smala Familia !

Des amis de 25 ans....minimum !


Mes amies fidèles depuis 36 ans !

La 96ième Promotion, des amis de plus de 35 ans !

Même Monsieur Yo y était !

 
Moi, je considère que j'ai rien à me reprocher, j'ai juste remplie la commande....et je voulais vraiment un tracteur moi aussi !!!!




Je réalise maintenant tous les efforts déployés en logistique mais surtout en cachotteries pour ne pas vendre la mèche. Les réservations de chapiteaux, de système de son, le traiteur, l’excellent Sylvain Massé comme MC (https://www.culturemonteregie.qc.ca/repertoire/sylvain-masse-artiste-en-arts-de-la-scene/) et Romain Malagnoux (https://www.youtube.com/watch?v=Fu37Oy7SN88) comme troubadour, une réalisation sans anicroche d’un fantastique duo mère-fille; Sylvie et Caroline. Bravo, mission accomplie, surprise totale et phénoménale. Le technicien qui détecte tout n’a rien vu venir !

Mission accomplie !








Quand à la température, je crois qu’un énorme pot-de-vin a été versé à Miss Météo car je ne crois pas que nous aurions pu avoir une journée plus parfaite.

On a eu droit à une belle épluchette !

Et on s'est trouvé une Reine et un Roi !




Merci à tous les invités pour votre générosité, Tous vos bons mots à mon endroit m’ont touché énormément. J’ai même eu droit à un déluge de cartes et de cadeaux sous forme de pots-de-vin ou de bière, de tablier personnalisé et de bâtons d’une autre époque. Je ne vous donnerai pas le montant exact des dons recueillis pour la Fondation Pierrôt mais je peux vous dire plus de mille fois merci ! 

Une réparation signée Pascal !







J’ai d’abord songé à m’acheter une belle scie à chaine super-turbo pour entreprendre mon grand ménage forestier puis, me rappelant ma propension inexplicable aux blessures diverses, et vous voyant déjà rongé par la culpabilité d’avoir contribué à mon malheur, j’ai plutôt opté pour quelque chose en relation avec tous les souhaits reçus : un système complet de dépoussiéreur d’atelier, genre de gros aspirateur géant reliant mes divers outils générateurs de poussière encrassant périodiquement mes beaux poumons tout roses ! Cela fait d’ailleurs 10 ans le 1er octobre que j’ai cessé de fumer, faut maintenant rester en santé, c’est ce que vous m’avez surtout souhaité alors, j’assume.


Je suis même partant pour une autre période de 60 avec une autre fête surprise au bout, et vous ?


 Le choix des photos n'a pas été facile pour ce billet, il fallait bien que je me limite d'une quelconque façon ! Ne prenez donc pas ombrage de votre absence ou de votre présence photogénique, j'ai fait clic dans ma tête !

On a terminé le tout très tard autour d'un beau feu !

Et certains, restés pour le dodo, ont déjeuné avec Pierrôt !

 

Fish Creek – 6 au 9 août 2017 avec Rachelle et Tom




Comme le quatuor que nous formons se décide toujours à la dernière minute pour se rendre à Fish Creek ou Rollins Pond dans l’État de New York, on n’a vraiment pas le choix des terrains!

Rien de disponible à Rollins Pond et il reste seulement 2 terrains à Fish Creek, les 014-015.  On se dit ouais, ça ne doit pas être fameux!  On verra bien!

Nous partons de Brigham et traversons les douanes à Rouses Point.  On passe par Venise en Québec, incroyable comment ce petit village s’est embelli.  Nous voulions aller zieuter la petite agglomération de maisons modulaires Champlain mais ce sera pour une prochaine fois.

Ils sont contents qu'on aille dépenser nos sous chez eux!

Le long du Lac Champlain, tout plein de voiliers!

Pierrôt raffole de ces vieilles autos!


L’arrêt lunch se fait chez Uno Pizzeria de Plattsburgh.  La seule restriction que nous avions pour le dîner, pas chez McDo!  Les filles prennent une pizza de fille (aux légumes), les gars prennent une pizza de gars (viande).  Nous avons pris des deep pizza, ça rappelle Chicago et c’est vraiment bon!

Pierrôt et sa soeurette, toujours des photos sérieuses!

Non mais, on as-tu l'air content!!!

Aubergines, tomates, basilic!!!

La pâte, on dirait une pâte à biscuit (à prononcer à l'anglaise)!


Nous avons pris un itinéraire nouveau, la 87, 3 vers le sud et 30 vers le nord.  Habituellement, on passe un stand de vente de bois où on s’approvisionne pour la durée du séjour.  Là, nous ne sommes pas passés devant alors nous nous sommes rabattus sur un vendeur de bois qui s’avèrera pas sec, dur sans bon sens à allumer, de la boucane, en veux-tu en v’là!

Les Adirondacks au loin!

Nous sommes passés au travers de la belle petite ville de Saranac Lake!

Ça boucane, ça prend du papier, du carton!


Finalement ces terrains sont tout à fait au niveau, on se stationne entre les pins et nous avons une belle vue sur l’eau.  Nous avons également de bons voisins, pas de musique à tue tête ou de génératrice bruyante.  Cependant, ce qui vient troubler notre quiétude cette année, ce sont les motos marines.  Il n’y a bien que les personnes qui les conduisent qui s’amusent car le bruit est vraiment chiant pour tout le monde autour de la Baie.  Nous avons l’impression que la baie où nous sommes est le spot pour ces engins du diable!  Il y en a 2 qui s’amusent à se croiser encore et encore en se faisant des vagues mutuellement.  On regarde les canards, les oies, les huards et on espère qu’ils sauront les éviter!

Belle vue!

Voilà notre set-up!


Les engins de l'enfer!
Les oies canadiennes ont décidé de rester aux USA!

Pauvre petit huard!



Il y a quand même des moments d’accalmie et comme la pluie sera au rendez-vous la moitié du temps, ça stoppe les ardeurs!  Pendant qu’on se réfugie dans le VR pour prendre l’apéro et jouer au yum, nous avons une vue plongeante sur un campement familial qui est à se monter au côté de nous.  C’est vraiment incroyable de les voir aller.  Plus empoté que ça, ça ne se peut pas!  Ça a bien dû prendre 3 heures au type d’à côté pour mettre sa tente-roulotte au niveau.  Cependant, on les voit rire et rigoler, le tout se fait dans la bonne humeur!
 
3 heures et même pas au niveau!





On a de la visite!

Oh qu'elle watch!

Comme à l’habitude, canot et vélo y sont nos activités préférées.  C’est toujours agréable de faire tout le tour du campement de Fish Creek en vélo.  Nous sommes allés pédaler une partie du State Park de Rollins Pond, ça prend de bons mollets et c’est cardio!

Pour le canot, n’ayant que le nôtre cette année, Pierrôt et Tom vont faire une balade et se retrouvent sur le grand lac Saranack.  Pierrôt a pris son permis de pêche cette année mais disons que ce n’est pas fructueux.  La pluie les ramène tout détrempés au campement.  Le beau temps revient, Sylvie et Pierrôt y retournent.  Nous ne sommes pas chanceux pour la pêche mais nous avons vu un type prendre une belle prise.  C’est vraiment le paradis du canot!

On se fait des réserves!

Pleuvra, pleuvra pas...

Sur le grand lac Saranac!







Le beau temps est revenu, un homme qui relaxe!
Juste un titi poisson!

Plus souvent qu'autrement, la canne à pêche était prise dans le foin!

 
Ça va pogner à soir!!!

Ciel prometteur pour finir cette petite vacance!
On a fini par avoir un beau feu!
Drôle d'appendice!



Le dernier matin, on se fait réveiller par les camions de vidange et ensuite les gueling-guelang du triage de la récupération.  Nous sommes campés juste en face de ces installations.  C’est ça la pogne de ces terrains finalement!  On se fait un gros déjeuner et c’est un départ tardif.  On arrête à nouveau à Plattsburgh pour faire l’achat de bière Yuengling, vendue seulement sur la côte est des USA et qu’on apprécie particulièrement.

Tom et Rachelle poursuivent leur route vers Lacolle.  Pierrôt et Sylvie décident de prendre leur temps.  On arrête visiter le Cumberland State Park près de Plattsburgh, intéressant, nous y reviendrons!  Plus de la moitié des gens provenaient de la Belle province!  On prend ensuite le bateau pour traverser le Lac Champlain et se retrouver au Vermont.  On arrête manger une crème glacée.  On traverse les douanes à Philipsburgh.  Il y a du monde, petite douanière super sympathique, elle semble avoir un penchant pour les minous quand nous lui disons avoir avec nous notre vieille minoune de 17 ans, sourde!


 
20 $ pour traverser Forest!

T'as besoin d'une coupe de cheveux mon Pierrôt!

Par là, chez nous!

Petits chemins de campagne estriens!

Belle petite escapade, à refaire, merci Rachelle et Tom de votre agréable compagnie!  Peut-être nous reverrons-nous en camping en Floride!

De retour à la réalité des travaux chez Caro et Aileen pour Pierrôt.  Quant à Sylvie, gardiennage de petits-enfants et en compagnie de Caro, préparation d’une méga fête pour les 60 ans de Pierrôt, à suivre…